Activité Thématique : décret paysage – partie 3

capaes 3

Lien vers le VoiceThreat :

https://voicethread.com/share/5392754/

Publicités

5 réflexions sur “Activité Thématique : décret paysage – partie 3

  1. Bonjour Thibaut,
    En ce qui concerne l’activité « Décret paysage », tout cela me semble vraiment très bien. Juste un petit souci, je n’ai pas accès à la présentation VoiceThread (3ème partie de l’activité). Apparemment, vous devez m’autoriser à visionner la présentation. Je poste dans le forum « technique » du cours en ligne la capture d’écran relative au message qui apparait lorsque je me connecte à VT avec mon adresse mél ULg (fjerome@ulg.ac.be) pour aller y voir votre présentation. Le lien que vous communiquez est intercepté par le message en question.
    Pouvez-vous vérifier si vous voyez une possibilité d’autoriser des personnes inscrites à VT à accéder à votre présentation? Merci d’avance! Je me renseigne de mon côté.
    Très bonne continuation,
    Françoise

  2. Bonjour Thibaut,
    Mission accomplie pour 2 activités thématiques: celles consacrées au Décret Paysage et aux mutations de l’ES. Ces activités ont été réalisées avec soin (réflexions détaillées, pleines de bon sens et documentées par la pratique de terrain) et dans le respect des consignes données (bel effort d’appropriation des outils TIC imposés).
    Très bonne continuation pour la 3ème activité thématique et pour l’activité de partage des réflexions.
    Françoise

  3. Bonjour Thibaut,

    Je souhaiterais apporter un bref commentaire à la personnalisation de l’apprentissage.

    En effet, nous devons nous atteler à réduire de manière significative le taux d’échecs scolaire en mettant en place des méthodes d’apprentissage efficaces et dont on peut en mesurer les effets à long terme. Comme tu le sais,à l’université de Liège, en 1 ère année bachelier, 2 étudiants sur 3 sont en difficulté d’apprentissage pour les 3 sessions d’examens. Comme tu l’as bien souligné, il est plus difficile d’oeuvrer pour une personnalisation de l’apprentissage à l’université. Pour chaque section, il faudrait mettre en place tout un système de remédiation, cela signifierait : augmenter de manière significative le nombre d’encadrants, l’enseignant doit être beaucoup plus disponible pour les étudiants pendant et en dehors des heures de cours, etc. Je pense que cela va être difficile à mettre en place, voire utopique. Certains s’investiront davantage, d’autres non.

    A mon avis, il faudrait revoir les formations à la base avant d’entrer à l’université et avoir une meilleure guidance des étudiants, ils sont souvent mal orientés ou mal conseillés dans le choix de leurs études. Bien souvent, ils ne sont pas bien préparés ou, en cours d’année, ils se rendent compte qu’ils ont fait un mauvais choix d’études. Cela ne correspond pas à leurs attentes. Les étudiants qui entrent à l’université doivent arriver à être autonomes, les enseignants ne peuvent plus procéder à une démarche didactique comme dans le secondaire, nous devons passer à la vitesse supérieure. Comme j’ai pu l’écouter sur voice thread, tu as mis en place des méthodes (travaux pratiques, séances d’exercices) afin d’aiguiller les étudiants dans leur apprentissage, de leur permettre de mieux comprendre leur cours et de voir s’ils ont bien compris la matière enseignée. J’ai pu constater que tu t’investis beaucoup pour faire réussir tes étudiants. D’un autre côté, j’aimerais savoir si tes méthodes de personnalisation de l’apprentissage ont un effet mesurable quant au taux de réussite de tes étudiants ? Je pense que beaucoup de facteurs entrent en ligne de compte et qu’il est très difficile de mettre au point une recette miracle pour faire réussir un grand nombre d’étudiants.

    • Bonjour,

      merci pour le commentaire. Je ne suis pas à l’origine des séances de remédiations mais j’y ai participé.

      Concernant le taux de réussite il n’est pas fondamentalement modifié malheureusement. La constatation est que les étudiants motivés réussissent beaucoup mieux alors que les non motivés décrochent encore plus vite car ils ne suivent plus du tout le rythme du cours qui du coup accéléré.

      Malheureusement il sera très difficile de motiver les étudiants en décrochage, qui sont, de par mon expérience, les plus nombreux… la plupart des étudiants en échec, le sont par manque de travail… On pourra mettre toutes les remédiations du monde, nous ne pourrons jamais étudier à leur place.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s