Ressources mutualisées – 2

Image

Ressource pédagogique mutualisées :

  1. Uniciel : exercice de multispectroscopie : http://uel.unisciel.fr/chimie/multispectro/multispectro_ch01/co/multispectro_ch01_1.html

La ressource qui m’a permis de découvrir les UNT est ce programme d’uniciel permettant de s’exercer à l’analyse des spectres en biochimie.

Il s’agit d’une matière très importante dans la formation des chimistes et biochimistes illustrant les méthodes employées pour identifier une molécule inconnue. Il existe 4-5 méthodes qui permettent chacune d’apporter une information sur la molécule. Mises bout à bout, ces informations leur permettent d’imaginer et de dessiner la molécule inconnue.

Le logiciel permet dans un premier temps de s’exercer à chaque type de spectre seul, afin de bien comprendre ce que chaque expérience apporte comme information séparément. Enfin ils peuvent s’exercer sur cette page pour rassembler toutes ces informations et identifier la molécule.

Chaque spectre peut être analysé séparément et bénéficie de ses propres aides. Il est possible d’avoir des indices ou des réponses aux différentes étapes. Enfin un logiciel dynamique leur propose de construire la molécule progressivement. D’abord définir sa masse, puis sa formule brute, les fonctions principales et enfin la forme définitive de la molécule.

L’accent est mis sur l’avancée progressive des informations et les déductions qu’ils peuvent en tirer. Cette démarche est très intéressante car cette matière, bien qu’essentielle, fait appel à leur esprit de déduction et est parfois difficile à enseigner. Le fait de systématiser chaque étape permet de structurer une méthode de résolution qui peut aider pour la suite. De plus lorsqu’on propose des résultats erronés, le site explique en quoi les réponses ne sont pas adaptées.

Le seul problème est la présence d’une ou l’autre erreur dans des spectres et le manque d’ergonomie du logiciel. Bien que très graphique, il est parfois difficile de savoir ou cliquer et on se retrouve souvent à revenir au menu de départ par erreur.

2. Uniciel : cours théorique de biologie végétale http://uel.unisciel.fr/biologie/module1/module1_ch03/co/module1_ch03.html

Pour avoir donné de nombreuses fois des cours sur la biologie végétale, je sais à quel point des informations fiables sont difficile à trouver. Connaissant bien la matière, j’ai choisis ce domaine afin de pouvoir juger de la qualité des informations théoriques.

Le cours théorique est ici subdivisé en 4 grandes classes, qui très justement, déterminent les caractéristiques des cellules végétales : introduction, plaste, vacuole, parois cellulaire.

Chaque chapitre est à son tour subdivisé en sous chapitre abordant, le point de vue théorique, pratique et analytique.

Le cours théorique est illustré de coupes histologiques qui sont souvent difficile à trouver et peuvent être une grande aide pour un cours sans travaux pratiques. De nombreux schémas viennent compléter les informations. En plus de tout, des animations dynamiques sont proposées pour illustrer certaines étapes.

La quantité de texte est un peu légère, il serait difficile de ne se baser que sur la ressource pour donner un cours complet. Néanmoins, utiliser le cours comme base et conserver la subdivision serait un très bon point de départ pour préparer sa matière.

Le questionnaire proposé est très intéressant car il permet de voir si les informations ont été correctement assimilées et ce, de manière pertinente.

3. Cours et exercices sur les orbitales atomiques http://uel.unisciel.fr/chimie/modelisationII/modelisationII_ch07/co/sexercer_00.html

Il s’agit ici d’exercice permettant d’appréhender le concept des orbitales atomiques (les orbites et couches occupées par les électrons autour des noyaux). Il s’agit d’une matière dans laquelle je n’ai pas beaucoup de connaissance.

La partie théorique m’a permis rapidement de me replonger dans le concept et de facilement cibler les points important de cette théorie.

Assez rapidement on est en mesure de passer aux exercices.

La partie pratique ici demande d’installer deux logiciels gratuits pour pouvoir réaliser les exercices. Ceux-ci sont assez longs à installer mais un tutoriel d’installation est prévu avec les exercices.

Par la suite, des exercices sont proposés avec immédiatement une solution détaillée en dessous. Ici le processus est moins dynamique qu’avec le programme de multispectroscopie car, ne répondant pas sur le site en lui-même, mais bien sur un programme, il est impossible au logiciel de commenter nos erreurs.

Si le programme et les exercices sont bien pensés et réalisés, je n’envisage pas de l’utiliser car l’installation de logiciel est souvent longue et rébarbative et surtout source de problèmes. De plus le fait d’imposer une solution sans correction dynamique fait que j’aurais tout intérêt à réaliser ces exercices en classe plutôt que sur ordinateur.

Ressources mutualisées – 1

Image

Avis sur les UNT

Les ressources mutualisées se présentent ici sous forme d’université numérique thématique. Il s’agit d’universités numériques ayant pour but d’accompagner ou d’aider des enseignements existant, en aucun cas il ne s’agit d’universités débouchant sur l’obtention de diplôme.

Ces universités sont une initiative du gouvernement français et sont financées soit par des subsides soit par des contrats et projets privés.

Parmi les avantages de ce genre d’initiative j’en retrouve plusieurs. En premier lieux, ces universités n’ont pas pour but de remplacer celles existantes mais d’occuper une niche particulière. Leur volonté est de fournir des documents afin d’aider les enseignants à enrichir leur cours. Par la même occasion, elles ont la volonté d’aider à fournir des prérequis éventuels lors d’éventuelles passerelles, ou encore de permettre des formations continue.

Leur intérêt est d’être majoritairement gratuites car financées par le public, l’avantage est de pouvoir se passer des organes privés demandant systématiquement des frais d’inscription. L’argent public utilisé ici semble bien investi. En effet, en plus de fournir un service majoritairement gratuit et public, les financements sont redistribués dans des projets à utilité publique.

Cette initiative a malheureusement plusieurs inconvénients. Plusieurs inconvénients sont inhérents au fait que les productions sont ici diffusées gratuitement et librement sans valorisation de la source à l’origine des documents.

En effet, certaines universités acceptent de diffuser des ressources, sans pour autant les mutualiser, leurs données restent attachées à l’institution. De même, les enseignants-chercheurs à l’origine des documents ne sont pas valorisés dans leur cursus et le font à titre presque bénévole. Bien que leur fonction d’enseignant occupe la moitié de leur horaire, celle-ci n’est ni valorisée ni valorisable.

Cette initiative, bien que très utilise, souffre de son manque de visibilité. Elle mériterait d’être attachée systématiquement aux universités et hautes écoles diplômantes afin d’augmenter leur utilisation.

Enfin cette initiative se retrouve dans un contexte de concurrence internationale alors qu’elle peine à trouver des financements ou du moins à séduire le secteur privé avec la notion de mutualisation.

Mon expérience

Avant de suivre cette conférence je ne pensais pas être concerné par ce genre de projet. J’ai réalisé au terme de celle-ci que j’utilisais en réalité certains de leurs outils.
J’utilise certains outils mis à disposition par Uniciel pour mes cours de chimie.

Dans certains domaines il est parfois extrêmement difficile de trouver des sources fiables et approfondies lorsqu’on désire faire un cours d’un niveau suffisamment élevé que pour intervenir dans l’enseignement supérieur.

Les ouvrages en français sont souvent très couteux, souvent peu à jours et rares, les ouvrages anglophones sont bien plus nombreux et accessibles mais nécessitent de connaitre le vocabulaire scientifique parfois assez différent. En effet, traduire des termes tels que « lixiviation », ou « lit fluidisé » n’est pas toujours évident.

Il existe d’autres sources scientifiques telles que le NCBI (portail anglophone d’articles scientifiques en biochimie et médecine), ou technique-ingénieur.fr (portail d’articles francophones sur les techniques ingénieurs) mais ceux-ci sont à destination des professionnels et sont parfois bien trop détaillés. Ces sources demandent de consulter énormément de document pour pouvoir appréhender une matière.

Ces universités numériques ont l’avantage de fournir une source de document fiables, très détaillés et surtout très pédagogiques. Les documents sont ici tournés vers le pédagogique ce qui facilite grandement le travail d’appropriation des documents. De manière générale, les informations ont déjà subi un traitement et un « écrémage » afin de les rendre plus abordables.

Hors de ces universités numériques, j’utilise souvent des ressources en ligne d’universités non mutualisées dont il est question dans la vidéo. Celles-ci sont également une source intéressante surtout pour les exercices pratiques.

Je n’ai pas découvert immédiatement ces ressources en lignes mais maintenant que je les connais, je n’envisage plus de m’en passer. Je compte retravailler mes anciens cours en intégrant ces outils, comme les logiciels d’exercices en ligne.

Cependant, je comprends que ce genre d’initiative soit limité. J’ai moi-même réalisé une vidéo pédagogique lorsque j’enseignais à l’université. Et si je suis fier lorsque la vidéo est utilisée par d’autres, j’attends toujours que mon nom soit cité en référence.